Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Airbus propose un nouveau service en Allemagne

novembre 2017 par Marc Jacob

La nouvelle directive européenne relative à la sécurité des réseaux et de l’information (directive SRI) devenant loi nationale, Airbus Allemagne propose dorénavant un nouveau service de cybersécurité pour les opérateurs de réseaux de radiocommunications mobiles professionnelles. Dans de nombreux secteurs industriels, en Allemagne, en Suisse et en Autriche, les opérateurs de communications radio doivent rapidement prendre des dispositions face à l’obligation de protéger à la fois leurs systèmes et les consommateurs concernés.

Grâce à ses experts dans le domaine des PMR et de l’informatique, Airbus Allemagne est en mesure de proposer aujourd’hui une solution complète et personnalisée, appelée « Tactilon Cyber Security ». Ce service permet de détecter les points faibles des systèmes PMR, mais aussi de les entretenir et de les mettre à jour régulièrement, le tout en parfaite conformité avec la nouvelle directive SRI. Il permet ainsi d’optimiser la gestion des contextes de menaces, des mises à niveau, de la surveillance de la sécurité, du contrôle des accès, des sauvegardes et restaurations et bien d’autres aspects encore.

« Airbus Allemagne est en mesure d’anticiper et de combler les lacunes à venir en matière de sécurité dans les systèmes de communication et de conseiller des entreprises, des organisations gouvernementales et des opérateurs de télécommunications », explique Alexander Koderman, Chief Security Officer au sein de Secure Land Communications, chez Airbus Allemagne.

Conformément à la directive de l’Union européenne relative à la sécurité des réseaux et systèmes d’information (SRI), adoptée durant l’été 2016, le gouvernement de chaque pays devra mettre en oeuvre la législation, en respectant deux échéances (mai 2018 et novembre 2018). De plus, chacun d’eux devra identifier des opérateurs informatiques et PMR dans certains secteurs, considérés comme sources de « services essentiels » pour l’économie européenne. Parmi ceux-ci, on peut citer l’énergie, la banque, les transports, l’eau, les marchés financiers, la santé et les infrastructures numériques. L’objectif de l’Union européenne est de renforcer la coopération et la protection contre les attaques envers des états membres. C’est d’ailleurs en raison de la législation européenne qu’un partenariat public-privé a été créé en Allemagne, pour protéger les infrastructures nationales critiques.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants