Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Airbus Defence and Space & Stormshield : une actualité 2016 riche en cybersécurité

octobre 2016 par Emmanuelle Lamandé

A l’occasion de la 16ème édition des Assises de la Sécurité, François Lavaste, DG de « Cybersecurity » chez Airbus Defence and Space, Pierre Calais, DG de Stormshield, et Matthieu Bonenfant, Directeur Marketing & Produit de Stormshield, font le point sur l’actualité 2016 du groupe, leur stratégie en matière de cybersécurité et leur vision dédiée.

« Airbus Defence and Space compte désormais plus de 650 collaborateurs dans son activité cybersécurité, qui connaît près de 25% de croissance. C’est une activité stratégique pour le groupe, et un marché sur lequel nous avons un rôle clé à jouer », expliquent-ils.

Trois grandes priorités clients et segments principaux animent aujourd’hui l’activité du groupe :
- Le gouvernemental et la défense, avec une présence forte également au Royaume-Uni et en Allemagne ;
- Le groupe Airbus lui-même : le premier à utiliser et à valider les solutions développées ;
- Les entreprises, et notamment celles d’importance vitale.

L’offre d’Airbus DS et de Stormshield, filiale à 100% du groupe Airbus, s’articule autour de quatre axes d’accompagnement :
- La prévention : il s’agit ici d’aider les clients à mieux prévenir les menaces, mettre en place une security by design et tester les systèmes déployés ;
- La protection des postes de travail, des réseaux et des données ;
- La détection, le monitoring, la surveillance, au travers de l’activité de SOC et de Threat Intelligence (TI) ;
- La réaction : le groupe aide ses clients en situation de crise, à réagir sous la menace.

L’objectif est d’accompagner les clients sur l’ensemble de ce continuum.

Toute la gamme Stormshield désormais certifiée

L’année 2016 s’est avérée riche en actualités pour le groupe en France, comme ailleurs. Sur le territoire français, les efforts de labellisation et de qualification ont payé. Tous les produits de la gamme Stormshield sont désormais certifiés, et l’activité d’audit est également certifiée PASSI par l’ANSSI. Les certifications PDIS et PRIS sont, quant à elles, en cours.

L’entreprise a, de plus, développé Keelback Net, une sonde intelligente souveraine en phase d’expérimentation chez des clients depuis près de deux ans, et actuellement en cours de qualification auprès de l’ANSSI. Déployée sur l’environnement réseau du client, cette sonde assure la surveillance des flux, la reconnaissance de la menace, la détection, l’analyse et donne instantanément l’alerte en cas de suspicion d’attaque.

Threat Intelligence : un axe fort de cette année 2016

Le volet Threat Intelligence représente également un axe fort de cette année 2016, et s’avère aujourd’hui mature et opérationnel. L’objectif de cette veille sécuritaire et de ce type d’offre est de pouvoir prévenir et anticiper au mieux la menace, en la détectant et en réagissant au plus vite. La Threat Intelligence aide le SOC à réagir plus vite. Airbus regroupe désormais ces activités de SOC, de TI et de réponse à incident au sein de son « Cyber defense center ».

L’ensemble de l’offre développée aujourd’hui repose sur le concept de « Multi-layer Collaborative Security ». Ce modèle holistique, basé sur une communication intelligente des technologies de protection Stormshield entre elles, mais aussi avec l’ensemble de l’écosystème sécurité, représente pour le groupe le futur de la défense en profondeur et en temps réel des Systèmes d’Information.

Parmi les autres actualités d’Airbus Defence and Space, on peut enfin noter l’annonce d’un partenariat avec l’Institut de recherche IRT SystemX, en matière de transport intelligent. Il fait, de plus, désormais partie du conseil d’administration du Pôle d’Excellence Cyber, ainsi que de l’association ECSO (European Cyber Security Organisation) au niveau européen.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants