Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Absolute Software : Paris est dans le top 3 des villes les exposées au vol d’ordinateur dans la zone EMEA

mai 2012 par Absolute Software

Paris, et plus largement la France, sont dans le palmarès des villes européennes où les vols d’ordinateurs portables sont les plus fréquents selon le premier rapport « Computer Theft Report » d’Absolute Software, le spécialiste des logiciels et services de gestion et de sécurisation des ordinateurs et des appareils mobiles. Ce rapport dévoile les principales données récoltées en 2011 par Absolute Software suite à desdéclarations de vols ou de pertes d’ordinateurs.

Selon les résultats du rapport, les Etats-Unis arrivent en tête de liste des pays les plus exposés au vol d’ordinateur. Ils sont suivis par le Danemark, le Royaume-Uni et la France qui se trouve être le troisième pays le plus exposé de la zone EMEA.

Si les appareils mobiles professionnels représentent plus de 81% des 13 818 enquêtes qui ont été menées par Absolute Software en 2011, peu d’ordinateurs ont été volés entre les murs des entreprises (EMEA : 9,60%, Amérique du Nord : 7,45%). Les salariés sont de plus en plus mobiles, et les outils fournis par l’entreprise sont plus fréquemment utilisés en déplacement ou au domicile des salariés. En effet, le domicile (EMEA : 14,31%) ou la voiture (EMEA : 11,41%) sont les endroits les plus exposés au vol selon les données de ce rapport.

La période estivale est la plus propice aux vols d’appareils mobiles professionnels. Les salariés sont généralement en congés et il n’est pas rare qu’ils laissent leur ordinateur à la maison ou qu’ils l’utilisent sur le chemin des vacances. Les aéroports sont particulièrement exposés et notamment les zones de récupération des bagages (29%), les terminaux et les zones d’embarquement (22%) où le temps d’attente peut encourager les utilisateurs à sortir leur ordinateur. Près de 12% des vols ont même lieu dans la zone de sécurité des aéroports !

Pour ce qui concerne le grand public, les vols arrivent autour de la rentrée des classes ou juste avant Noël, ces périodes de l’année étant plus propices aux achats d’ordinateurs portables.

Sur la zone EMEA, il peut être surprenant de noter que le lieu exact du vol est inconnu dans 40,58% des cas. En effet, les utilisateurs ne se rendent pas forcément immédiatement compte qu’ils ont été victimes de vol et ne sont ainsi pas en mesure de déterminer exactement où le vol s’est produit. Pour les appareils professionnels, le laps de temps entre la découverte du vol et ladéclaration du vol est particulièrement critique, les données confidentielles de l’entreprise pouvant tomber entre de mauvaises mains.

« Pour une entreprise, le coût de remplacement d’un appareil sans savoir où le matériel d’origine se trouve exactement ainsi que celui des éventuelles amendes en cas de fuite des données peuvent être particulièrement élevés. » explique Christophe Jourdet, Responsable régional France & Iberia d’Absolute Software. « La réglementation implique une durée limitée entre le moment où une fuite de donnée se produit et le moment où elle doit être déclarée aux clients. Si les entreprises ne sont pas au courant de la perte ou du vol d’un appareil, il devient beaucoup plus compliqué pour elles d’être en phase avec la réglementation et l’impact sur leur marque et leur réputation peut être très préjudiciable. »

« Les ordinateurs contiennent de nombreuses données confidentielles : mots de passe de l’entreprise sauvegardés en tant que cookies, informations clients stockées automatiquement dans des fichiers, etc. Au fil des différentes affaires, nous avons découvert que le vol d’identité était particulièrement répandu. La réactivité est essentielle dans le cas d’une fuite de données. Faite rapidement, la déclaration de vol peut permettre de mettre en place les mesures préventives contre une éventuelle fuite de données comme la suppression des données à distance par exemple. Avec une déclaration trop tardive, les mesures de chiffrement peuvent être contournées et les données critiques de l’entreprise peuvent être volées. » continue Christophe Jourdet.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants