Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

25% des victimes de Malwares mobiles en 2017, piégées par du contenu à caractère sexuel

février 2018 par Kaspersky Lab

En 2017, plus de 1,2 million de personnes - ont été attaquées par des programmes malveillants qui utilisaient du contenu pour adultes afin de les inciter à installer des logiciels malveillants sur leurs appareils. C’est l’une des conclusions de l’étude récente de Kaspersky Lab, « Les cyber menaces rencontrées par les utilisateurs de sites et d’applications pour adultes ».

- 23 familles de malwares utilisent du contenu pornographique pour cacher leur véritable usage. Rappel : Kaspersky a répertorié à ce jour 1024 familles de malwares différentes au total.

- Plus de 45% des malwares se cachant dans des applications pornographiques sont des cliqueurs qui engendrent des abonnements WAP - et drainent le crédit mobile pré-payé.

- Près de 24% des malwares sont des trojans bancaires déguisés en lecteurs de vidéo pornographiques.

- Les malwares sous couvert pornographiques ont représenté près d’1/4 de la totalité des malwares détectés en 2017.

"SI techniquement, les applications pornographiques ne sont pas très différentes des autres applications, il existe un certain nombre de spécificités notables aux applications malveillantes sous couvert pornographique. Une victime qui a été compromise par un programme malveillant provenant d’un contenu pour adultes, va déjà certainement douter avant de dénoncer l’incident, simplement parce qu’elle aura peur d’être jugée pour avoir voulu se procurer des contenus pour adulte. C’est pourquoi pour les attaquants, ces personnes sont des victimes idéales et cela explique la fréquence des attaques avec des malwares pornographiques. L’autre raison est encore plus simple : les individus visionnent de plus en plus de contenus via leur mobile, cela inclut donc le porno" explique Roman Unuchek, expert en sécurité chez Kaspersky Lab.

Pour se prémunir contre les malwares ou autres types de menaces liés aux contenus pour adulte, Kaspersky recommande fortement de suivre les quelques recommandations suivantes :
- N’utiliser que des sites web de confiance pour visionner du contenu pour adultes. Les cybercriminels développent régulièrement des faux sites pornographiques dans l’unique but d’infecter les victimes avec des malwares.
- Ne pas installer d’application Android provenant de sources inconnues, même si elles promettent l’accès au contenu recherché. A la place, utiliser des applications provenant de sources officielles telles que Google Play.
- Eviter d’acheter ou de payer des comptes piratés sur des sites pornographiques. C’est illégal, et de tels comptes risquent d’être bloqués avant l’achat.
- Utiliser des solutions de protection informatique dignes de confiance, capables de protéger tous les appareils de toute forme de cyber attaque.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants